Quelles solutions pour la vidéo-surveillance ?

La vidéo-surveillance peut être complémentaire ou même parfois remplacer le système d’alarme traditionnel du fait que:

  • La vue des caméras peut dissuader un cambrioleur (par exemple une camera extérieure wifi)
  • Cela ne cause pas de dérangement intempestif du voisinage qui peut finir par vous en vouloir si l’alarme sonne trop souvent,
  • Elle peut être paramétrée pour prévenir en cas d’alerte.

Pourquoi la vidéo-surveillance pour un domicile ?

 

Dans 95% des cas le(s) capteur(s) a détecté quelque chose qui n’est pas une intrusion, il est préférable de vérifier au préalable avant de déclencher l’alarme.

 

Dans ce cas, ce serait plus utile de:

  • Recevoir l’alerte sur son smartphone,
  • se connecter aux caméras du domicile soit à partir du même smartphone, soit à partir d’un PC sur internet,
  • et de visualiser et de confirmer qu’il ne s’est rien passé.

 

Et dans le cas où malheureusement (1 cas sur 20 peut être), vous constatez qu’il s’est produit quelque chose à travers la vidéo-surveillance, vous pouvez:

  • prévenir les forces de l’ordre,
  • et/ou un voisin
  • et/ou déclencher une sirène si vous avez mis une en place activable à distance.

 

Que propose le marché pour la vidéo-surveillance ?

 

Beaucoup de solutions de vidéo-surveillance s’offrent aux particuliers pour protéger leur domicile, par exemple (Liste non exhaustive):

  • Des solutions vidéo-surveillance sans fil « prêtes à l’emploi » souvent proposées par les banques et les compagnies d’assurance pour quelques dizaines d’euros par mois,
  • Des solutions comprenant un enregistreur numérique et des caméras ip wifi intérieur ou extérieur pour quelques centaines voire milliers d’euros
  • Des solutions intégrées dans un système domotique complet type box domotique raccordée à la box ADSL et des caméras IP Wifi (ou pas) extérieures et/ou intérieures.

 

Dans le cas de la solution type « banque », celle proposée par le CIC pour moins de 30€ par mois pour une maison avec une caméra, plusieurs capteurs de présence et d’ouverture, est assez complète.

 

Elle est capable de détecter et remonter les évènements de type détection de présence, arrêt/redémarrage, coupure de la liaison ADSL, vous envoyer des alertes sous forme de mail et de SMS, d’enregistrer sur le site internet du CIC les photos avec un historique de plusieurs années. Toutefois, l’utilisateur doit adapter son besoin au produit qui reste assez figé et s’engager à payer son abonnement pendant un an par exemple (c’est le cas du CIC.)

 

La solution type enregistreur numérique présente l’inconvénient que celui-ci peut être dérobé ou endommagé lors du cambriolage: Il n’y a pas la garantie de pouvoir récupérer les vidéos et photos à la suite d’un cambriolage. Par contre, il est possible d’avoir des photos mais aussi des vidéos et plusieurs caméras.

 

La solution intégrée dans un système domotique complet type box domotique est la solution optimale: données pouvant être stockées de façon sécurisée à l’extérieur, produit adaptable au besoin. Toutefois, cela nécessite un gros investissement en temps et argent pour mettre en place le système domotique au préalable. C’est celle que je préconise et que je mettrai en place quand j’aurai le temps et l’argent nécessaire.

 

Mettre en place  sa propre solution de vidéo-surveillance

 

Une 4ème possibilité est de prendre les composants de base, principalement des caméras ip wifi et de monter sa propre solution.

camera exterieur wifi, video surveillance sans fil exterieur

 

 

C’est ce que j’ai fait en commençant au départ juste par l’achat d’une caméra wifi à 70€, puis, de fil en aiguille, j’en ai installé 3 autres et j’ai mis en place un système pour externaliser les données enregistrées.

Je propose de exposer ce que j’ai réalisé au travers des 4 articles suivants:

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.